ИнтерЛит в мире.

ИнтерЛит в Европе


Электронные книги «ИнтерЛита»

Дом Берлиных — литературно-музыкальный салон

Республиканский научно-практический центр «Кардиология»

OZ.by — не только книжный магазин

АЗАЧЕМ


Бесхозное Inter-сезонноеКорочеГражданская война Голову задравшиСтадо поименно Когда я был предельно мал (негероическая поэма) Шутки, ирония, подражанияЗверское — Чуждое

ЧУЖДОЕ (FRANÇAIS)

Окончание. Начало здесь.

 

 

Clochard

 

Quand l’automne, ruiné

N’a plus tous ses vêtements,

On s’enfouit tout bêtement

Tout au fond des cache-nez.

 

Tout au fond des cache-cœurs,

Se foutant du clochard,

De sa triste histoire,

Son spectacle d’un acteur.

 

Son spectacle décevant,

Insipide et tendu,

Ses billets invendus,

Emportés par le vent.

 

Sous le ciel gris qui coule

Comme un nez enrhumé,

Comme ce long bout-rimé

De l’automne qui nous saoule.

*(

 

 

Paroles. Autant en emporte le vent

(pour un départ à la retraite)

 

C’est fatiguant et pas très drôle

Et ça demande des bras de fer —

Porter ces officiels paroles,

Mais bon — quelqu’un devait le faire.

 

C’est pour cela, pour cette raison

Et puis, peut-être par nostalgie,

Que t’as donné de ta personne

Ayant soufflé tes propres bougies.

 

Ça souffle maintenant derrière la porte,

Cette ville est triste en hiver.

Ça pleure, et le vent emporte

Autant de souvenirs divers.

 

Pour te décrire, on cherche des mots,

Mais c’est peut-être pas la peine —

T’es ni un ange, ni un démon,

Mais juste une personne humaine.

 

Et juste avant que tu nous quittes,

Maintenant, que les adieux sont proches,

Tu peux admettre ta faillite —

D’avoir ta langue dans ta poche*)

 

Une chose est sure et certaine —

Sans toi, elles ne seront plus pareilles,

Toutes ces radios et toutes ces chaines.

Alors, bon vent, très chère Mireille !

*)

 

 

L’invasion barbare

 

Ils sont venus, pour prendre pouvoir,

Car ce-dernier était à prendre.

Pour vaincre, bien avant de voir,

Et sans aucune envie d’apprendre.

 

En se foutant des habitants

Et lois de notre territoire,

En nous vendant à prix coutant

Selon leur tradition barbare.

 

En se moquant de nos croyances,

Pour s'affirmer de cette manière.

Tels des profanes qui chantent et dansent

Sur les tombeaux d’un cimetière.

 

Mais quand on est sur un nuage

On risque d’avoir très mal au cœur.

On est d’accord — on «tourne la page».

Un jour, on tournera la leur.

*)

 

 

Locomotive

(pour un départ à la retraite)

 

Elle était calme,

Avant d’être née.

Depuis, à tout instant, elle court.

Voilà pourquoi ces trente années

Ont toutes passé comme un seul jour.

 

On ne sait pas c’qui la motive,

Pourquoi elle a toujours la pêche,

Mais c’est une vraie locomotive

Même dans des murs faisant des brèches !

 

Sa cargaison n’était pas drôle,

Car, mine de rien, en toute saison

Elle transportait sur ses épaules

Une bonne partie de la Maison.

 

Elle restera toujours active

En se méfiant du «tout repos»,

Parce que les vraies locomotives

Ne restent que peu dans leurs dépôts.

*)

 

 

Marie-Paule

(pour un départ à la retraite)

 

Elle travaillait toujours pour deux:

L'une c'est Marie et l'autre — Paule,

Dans un boulot... fort hasardeux

Qu'elle seule portait sur ses épaules.

 

Combien a-t-elle fait d'unités?

Combien a-t-elle créé de postes?

Nous n'en avons aucune idée,

Et c'est pourquoi je porte ce toast.

 

On aime Marie autant que Paule.

Avec un sourire dans les yeux,

Elle a créé sa propre école

De la patience et du sérieux.

 

Ce soir il y a un p'tit bémol

A cette fête qu'on arrose:

Sans toi, Marie aidée par Paule,

On risque d'avoir une sclérose.

 

On ne se souviendra jamais

De ce que toi seule connaissais.

Alors, faudrait qu’tu restes, mais

Trente et trois ans — assez bossé!

 

Profite donc bien de ton repos

Après ces bons, loyaux services.

On t’aime beaucoup et ce p’tit pot

C’est pour te dire qu’on va te «miss»!

*)

Чуждое (English) — Чуждое (Français)

Бесхозное Inter-сезонноеКорочеГражданская война Голову задравшиСтадо поименно Когда я был предельно мал (негероическая поэма) Шутки, ирония, подражанияЗверское — Чуждое

Контактная информация

Альманах 1-09. «Смотрите кто пришел». Е-книга в формате PDF в виде zip-архива. Объем 1,8 Мб.

Загрузить!

Всего загрузок:

Для отправки произведений, вопросов и предложений щелкните по конверту:
Перед отправкой произведений ознакомьтесь с Правилами Клуба!

СПАСИБО!

 


Использование материалов сайта возможно только с согласия автора и с указанием источника:
ИнтерЛит. Международный литературный клуб. http://www.interlit2001.com